• Document: Reproduction et lutte féministe dans la nouvelle division internationale du travail
  • Size: 532.09 KB
  • Uploaded: 2019-05-17 21:23:41
  • Status: Successfully converted


Some snippets from your converted document:

Reproduction et lutte féministe dans la nouvelle division internationale du travail Silvia Federici in: Dalla Costa M. and Dalla Costa, G., ( Eds.), 1999, Women, Development and Labor of Reproduction, Struggles and Movements, Africa, World Press, Asmara, Eritrea. Traduit par Delphine Bordier et Bernard Walter Introduction " Partant du constat que le patriarcat et l'accumulation à l'échelle mondiale constituent le cadre idéologique à l'intérieur duquel la réalité actuelle des femmes est inscrite, le mouvement féministe dans le monde ne peut faire autrement que défier ce cadre, en même temps que la division sexuelle et internationale du travail qui lui est liée. " Mies, 1986. Patriarcat et accumulation à l'échelle mondiale. " …le développement capitaliste a toujours été non durable à cause de son impact humain. Pour comprendre ce point, il nous suffit d'adopter le point de vue de ceux qui ont été et continuent d'être tués par lui. Le corollaire du capitalisme à sa naissance était le sacrifice d'une grande partie de l'humanité - extermination de masse, la production de faim et misère, esclavage, violence et terreur. Sa poursuite implique les mêmes corollaires. " M. Dalla Costa, 1995, Capitalisme et reproduction. On admet généralement que dans les deux dernières décennies le mouvement de libération des femmes a acquis une dimension internationale, étant donné la formation de groupes et mouvements féministes dans toutes les parties du monde et le développement mondial de réseaux et initiatives féministes, dans le sillage des conférences mondiales sur les femmes organisées sous l'égide des Nations Unies. Il semble ainsi y avoir aujourd'hui une plus large compréhension des problèmes rencontrés par les femmes dans les différents pays qu'à aucune autre époque dans le passé. Cependant, si nous examinons les perspectives qui inspirent les politiques féministes aux Etats-Unis et en Europe, nous devons conclure que la plupart des féministes n'ont pas encore pris en compte les changements produits par la nouvelle économie globale1 sur les conditions des femmes, ou n'en ont pas encore reconnu les implications pour les organisations féministes. Beaucoup de féministes oublient en particulier de mentionner que la restructuration de l'économie mondiale est responsable non seulement de la propagation globale de la pauvreté, mais aussi de l'émergence d'un nouvel ordre colonial qui accentue les divisions entre femmes, et que c'est ce nouveau colonialisme qui doit être une cible principale des luttes féministes si ce que l'on recherche est véritablement la libération des femmes. Présentement, et même si la plupart des féministes aux Etats-Unis et en Europe se sentent concernées par les enjeux globaux, une telle prise de conscience manque. C'est pourquoi même ceux qui ont une attitude critique face à l'économie mondialisée et aux politiques des agences internationales comme la Banque Mondiale et le Fonds Monétaire International (FMI) se contentent souvent de positions réformistes qui condamnent la discrimination des genres, mais laissent intacts les problèmes 1 Nous parlons de "nouvelle" économie globale parce que, comme les "théoriciens du système mondial" (I. Wallerstein 1974) et les théoriciens féministes (M. Mies 1986) l'ont souvent souligné, le capitalisme est né, et s'est consolidé dans chaque phase, comme un "système économique mondial". structurels liés à l'hégémonisme global des relations capitalistes. Beaucoup de féministes par exemple déplorent la "charge inégale" que l'ajustement structurel et autres programmes d'austérité imposent aux femmes (Beneria et Feldman éditeurs 1992 ; Elson 1992 ; Bakker 1994), et recommandent que les agences de développement soient davantage attentives aux besoins des femmes, ou encouragent la participation " des femmes aux " programmes de développement". Plus rarement elles s'opposent ouvertement aux programmes eux-mêmes, ou aux agences qui les imposent, ou reconnaissent le

Recently converted files (publicly available):