• Document: Modèle factoriel. Commerce International Correction du TD 5 RAPPEL DE COURS
  • Size: 393.69 KB
  • Uploaded: 2018-10-11 14:41:21
  • Status: Successfully converted


Some snippets from your converted document:

Commerce International Correction du TD 5 Modèle factoriel RAPPEL DE COURS Motif de l'échange: différences de prix relatifs d'autarcie → Termes de l'échange différents dans les deux pays → Libre-échange permet d'accroître le volume total de consommation (une utilité supérieure en libre-échange). Ricardo: différences proviennent des productivités relatives et spécialisation complète en fonction de l'avantage comparatif. → Limites de Ricardo: -Existence d'un seul facteur de production implique que tous les individus gagnent à l'échange. Or ce n'est pas le cas dans la réalité: même si le commerce entraîne un gain global, la répartition des effets du commerce peut être très inégalitaire entre les individus. -un seul facteur : spécialisation complète dès lors que prix de LE ≠ prix relatif autarcie. Or les pays ne sont jamais spécialisés dans la production d'un seul bien. → En ce sens avec deux facteurs de production, modèle HOS plus général et permet une réflexion sur effets redistributifs du commerce. HOS: Différences proviennent des dotations factorielles relatives → K/L influence la rémunération relative des facteurs, donc le prix relatif → Spécialisation partielle: on continue à produire le bien importé →Effets redistributifs liés au commerce Hypothèses: → Deux biens → Deux facteurs de production: K et L → Deux pays → Fonction de production différente dans chaque secteur (un secteur intensif en travail, l'autre en capital) → Rendements d'échelle constants (fonction de production homogène de degré 1) → Rendements factoriels décroissants →Concurrence parfaite: pas de distorsion →Dotations factorielles relatives différentes entre les pays kB = KB/LB ≠ kA = KA/LA →Facteurs mobiles entre secteurs mais immobiles internationalement → égalisation des prix des facteurs entre secteur en autarcie (w et r) →en autarcie, rémunération relative des facteurs différente entre les pays → Préférences des agents identiques et homogènes Donc dans ce modèle: seules les dotations factorielles relatives des pays et les intensités factorielles des biens déterminent la structure de l'avantage comparatif. Théorème HO: Si les hypothèses présentées ci-dessus sont respectées, un pays se spécialise dans la production et l'exportation du bien qui utilise intensément le facteur dont il est relativement bien doté. Remarque: Spécialisation partielle: le pays continue à produire le bien importé. Théorème HOS: Si les hypothèses présentées ci-dessus sont respectées, le libre-échange conduit à l'égalisation des prix relatifs des biens, ainsi qu'à l'égalisation de la rémunération relative des facteurs au niveau international. → Le prix relatif de LE est situé entre les deux prix relatifs d'autarcie →Relation entre p et w/r identique entre les deux pays: pour un prix de LE donné, les rémunérations relatives sont identiques. →Le commerce de biens compense l'absence de mobilité internationale des facteurs. Théorème de Stolper Samuelson: sous les hypothèses du modèle, l'augmentation du prix d'un bien augmente la rémunération réelle du facteur utilisé intensément dans la production de ce bien et diminue la rémunération réelle de l'autre facteur. Exemple: 2 pays : A est relativement mieux doté en K que B, bien 1 intensif en travail et bien 2 intensif en K, bien 1 comme numéraire. →HO: A se spécialise dans la production de bien 2 car prix relatif + faible qu'en B. →HOS: en LE, égalisation des prix relatifs et des rémunérations relatives →Stolper Samuelson: spécialisation en 2 dans A: hausse rémunération réelle de K, baisse rémunération réelle de L dans A (inverse dans B). Théorème de Rybczynski: si le prix relatif des biens est constant et que les deux biens continuent d'être produits, l'augmentation de la dotation d'un facteur entraînera une augmentation de la production du bien utilisant intensément ce facteur et une réduction de la production de l'autre bien. Exercice 1 : On se place dans le cadre du modèle HOS à deux biens, notés 1 et 2 avec du capital K et du travail L. On désigne par yi la production de bien i, par Ki la quantité de capital utilisée par la branche i et par Li la quantité de travail utilisée par la branche i. Les fonctions de production s’écrivent : y1 = K10,2 L10,8 y2 = K20,8 L20,2 Les hypothèses de l’exercice sont les hypothèses standards du modèle HOS. Le bien 1 est pris comme numéraire. p est le prix du bien 2 en termes de bien 1, y est le revenu national en termes de bien 1, w est la rémunération unitaire du travail (salaire) en bien 1 , r la rémunération unitaire du capital en bien 1. On appelle ki l'intensité capitalistique de la branche i: ki= Ki/ Li. 1- Les producteurs maximisent leur profit. En CPP, rémunération des facteurs à leur productivité marginale: On a : y1 = K10,2 L10,8

Recently converted files (publicly available):